Polder de Sébastopol




Réalisé entre 1854 et 1856, le polder de Sébastopol est le dernier endiguement important (135 ha) créé sur l’île de Noirmoutier. Son promoteur, la Société générale agricole de drainage, d’endiguement et d’irrigation, se situe dans la lignée des assèchements effectués par l’homme sur l’île depuis la fin du 17e siècle (notamment par la famille Jocobsen). Le nom du polder commémore la prise de Sébastopol, port de Crimée, par les armées anglo-françaises en 1855. Le polder sera exploité par une exploitation agricole de la fin du 19e siècle à 1978. La construction d’une ferme en 1927 permet l’installation de deux ménages dans le polder. La famille Jolly, venue de Soullans, restera dans le polder tout au long du 20e siècle. En 1978, la digue rompt et inonde l’exploitation. La collectivité territoriale de Noirmoutier achète le polder en 1986, rase les bâtiments (à l’exception de la maison du Vide) et la transforme en réserve naturelle.